Voyager seule. Les rêves n’attendent pas !

 

23283183_1253182508118893_1484048392_n.jpg

Les rêves n’attendent pas ! C’est ce que je me suis dis, mon gros sac à dos sur les épaules en embarquant direction l’Océanie. Pas peu fière la Inès, d’entamer toute seule son long périple…

J’ai décidé de partir seule en Australie sur un coup de tête. J’avais de terribles envies d’ailleurs que personne autour de moi ne comprenait et aucun de mes amis n’était prêt à partir voyager à ce moment là. Et moi, si impatiente de découvrir le monde, je n’avais pas envie d’attendre, non non.

Seule donc, j’ai pris mon avion direction la Terre promise, celle que j’avais choisi pour mon exil, la promesse de tant d’expériences, de découvertes et d’inédits…
Seule toujours, j’ai visité Sydney de long en large, arpenté les quais qui bordent l’Opéra, flané dans le quartier chinois, gouté la street food du quartier de Paddington et plongé dans l’eau chaude des plages de Bondi.

Seule encore j’ai pris des bus, des avions, et dormi dans des auberges de jeunesse où tout comme moi, d’autres dizaines de voyageurs avaient élus domicile pour une nuit, peut-être deux ?

Je me suis découverte pendant ce voyage. J’ai compris que je pouvais faire beaucoup de choses dont je ne me serais jamais crue capable ; mais mieux que ça encore. J’ai compris que les seules limites qui nous sont imposables sont celles que nous érigeons nous-mêmes autour de nous.
Et je ne voulais pas de limites.

Lorsque l’on part en voyage, on attend toujours quelque chose. On fuit où on part se trouver.
Le chemin est long et dur, on porte souvent le poids de la solitude, on voudrait pouvoir partager, échanger… Mais on s’adapte, on apprivoise la solitude, on apprécie le calme et on apprend à se trouver en tête à tête avec ses propres pensées et réflexions.
C’est une manière de faire le point, réfléchir à la suite du parcours et grandir, surtout, grandir.
On se rend compte de ce qui est important, de ce qui compte vraiment, et petit à petit on laisse derrière soi les bribes encore présentes de l’adolescence pour glisser doucement vers l’âge adulte.

Les rêves n’attendent pas, je vous dis. La vie passe très vite, trop vite parfois.
Voyagez, vivez, explorez, rencontrez, et partez ! Partez à la conquête de ce dont vous avez besoin. Le meilleur moyen de se trouver c’est parfois de se perdre dans les ruelles du monde.

hiking-redonline.co.uk.jpg

Conseils :

  • –  Voyager seul ne veut pas dire être téméraire ou imprudent (surtout lorsqu’on est une fille). La sécurité, c’est primordial, ne faites pas des choses qui pourraient vous mettre en danger.
  • –  Sans être parano, loin de là, selon les pays où l’on voyage, il peut-être bien d’avoir une petite alarme de poche ou une bombe lacrimo pas trop loin. Je vous assure que ça peut servir…
  • –  Pendant votre voyage, ne jamais clamer haut et fort que vous faites la route seule. On ne sait jamais dans quelles oreilles mal intentionnées l’info peut tomber
  • –  Voyager seule ne veut surtout pas dire devenir asociale ! J’ai commencé mon voyage seule (cf l’article sur la côte Est Australienne) – et j’ai fais le reste de mon chemin accompagnée. Une semaine ou deux de voyage en solo et j’avais plus qu’envie de poursuivre le chemin avec d’autres. Ne vous privez pas de belles rencontres.

    Inès de Lambilly

alonea.jpg

 

La Parole de Zoé « L’art de voyager seule » :

Bref, je peux vous dire qu’il n’y a rien de pire que de rêver toute sa vie de parcourir le monde, pour finalement ne pas pouvoir profiter pleinement de cette expérience et voir son rêve gâché par la peur de manquer d’argent, la peur de parler à des inconnus et la peur de prendre de mauvaises décisions.

Même si mes premières expériences ont été ponctuées de moments de doutes, je sais à présent comment partir l’esprit libre et éviter de me mettre dans des situations délicates.
Voyager seule quand on est une femme, c’est tout un art !

 

 

IMG_1772.JPG

« LaCerf .L’Australie »

2 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

Nathrépondre
5 novembre 2017 à 13 01 56 115611

Article qui donne envie de s’en aller !!!!

Fanedoul Halimarépondre
19 novembre 2017 à 17 05 58 115811
– En réponse à: Nath

Merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.