Un article à lire absolument: La vie d’un entremerdeur.

Un peu d’humour ça fait de mal à personne. Aujourd’hui on parle confession, entreprise et problème. Alors vivent les entrepreneurs, vivent les nomades et ceux qui ont eu le courage de se lancer. Mais vivent aussi ces journées de me*de où tout vous glisse sous les mains, où vous perdez le contrôle.
Des jours comme ça il y en a beaucoup et je les appelle les jours qui « vous cris de tout arrêter. » De planter le business et de vous tirer aux Bahamas.

Oh oui, les BAHAMAS, ciel bleu, mer tranquille, même pas de quoi surfer, je finirais par m’embêter. (retour à la réalité).
La journée commence bien, c’est l’implosion intérieure de votre petite entreprise.
Même en étant une si petite entreprise vous vous rendez compte que les seules personnes que vous managez et avec qui vous êtes en collaborations représentent 50% de votre business et quand un maillon casse, c’est la chaîne entière qui trime. Il m’est arrivé plusieurs fois de perdre le contrôle de la chaîne et j’ai dû trouver un moyen de limiter les dégâts tout en fixant les dégâts déjà causés.
Dans ses moments là, prenez une télécommande (ou peu importe ce qui vous passes sous la main) et faites pause. Analysez la situation… Non, surtout pas, pas de crise de nerfs. Non… Oh non… Trop tard.
Le soir même c’est le site internet : le cœur d’action de votre business qui plante.
(Drame).
Vous vous demandez forcément si c’est le système de cause à effet : le principe de causalité affirmant que si un phénomène (nommé cause) produit un autre phénomène (nommé effet), alors la cause précède l’effet (ordre temporel)… À ce jour, il n’a pas été mis en défaut par l’expérience, mais certaines théories envisagent une causalité inversée. Hm. Compris ?
Ok. on oublie vous avez peut-être une théorie différente. Peu importe. Prenez le temps de respirer et de chercher les 10 premiers problèmes de votre journée.

Une panne de serveur.
Point. Une panne de serveur qui m’a valu 2 jours et une nuit de boulot. Évidemment je ne suis pas payée pour jouer l’ingénieur.

Pas quand je fixe des dégâts qui ne sont même pas de mon ressort. Et puis, depuis quand je suis ingénieur informatique moi ?
Une panne de serveur que j’ai prise pour théorie de cause à effet car je pensais à un lien avec l’implosion de l’équipe matinale. Alors oui, j’ai dû me transformer en ingénieur informatique pendant deux jours, heureusement j’ai convaincu l’équipe de mon serveur de me guider par mail, et j’ai aussi fait appel à mon ami Google. Un génie ? Non juste une bouée de secours. J’étais désespérée.
En gros, le problème 1 de la journée aurait engendré le numéro 10 mais entre-temps les 8 autres se se faisaient la malle.
Oui, c’est une vie de mathématicien et moi faire des calculs ce n’est vraiment pas mon fort.

Pensez à ça : parfois vous ne pouvez rien faire. Rien faire du tout sauf attendre.
Alors pendant que vous attendez profitez-en pour rattraper le jeu. Préparez vos cartes et surprenez les spectateurs. Redoubler d’efforts et d’ingéniosité afin de sortir de l’impasse la tête plus légère et non plus lourde.
Pour cela j’ai le remède miracle : la confiance.
Ayez confiance en vous, donnez-vous la puissance de changer les choses et de ne pas abandonner.

Non. Surtout n’abandonnez pas. Abandonnez représenterait votre pire erreur. Votre plus grand regret, alors battez-vous. C’est maintenant. Répétez-vous ses mots jusqu’à vous étouffer avec, il faudra vous endurcir avec le temps. C’est votre business et ce n’est pas un bébé. Ce une possibilité de réussite qui ne tiens qu’à vous. Vous ne pourrez rejeter la faute sur personne, sûrement pas avec des excuses comme « pas le temps » ou encore « c’est la vie » car au fond vous ne pourrez pas vous mentir. Votre expérience, qu’elle finisse bien ou mal, ne sera qu’un bonus pour la suite et une vie pro pleine de charme si vous arrivez jusqu’au bout du jeu ! Alors foncez !
Il y a des jours dans la vie d’un entrepreneur où il finira les yeux grand ouvert allongé sur son lit, en se posant un milliard de questions. En se demandant si il ne vaudrait pas mieux se déclarer « out » d’entrée de jeu.

 Mais la réponse a cette question (si il y en a une) C’est qu’au final il n’y a aucun gagnants, ce qui importe c’est votre bonheur. Il n’y a ni entrée ni sortie de jeu dans la vie d’un entrepreneur. Peu importe ce qu’est votre business vous ne serez que plus doué si vous vous donnez à 100%. 


Croyez en vous. Ou en cette autre vous même à qui tout réussirait.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.