Personal Coaching

Je me suis demandé plusieurs fois d’où venait ma motivation ? Celle qui me donne la force chaque matin d’aller plus loin dans mes idées, plus loin dans mes projets.

En m’épuisant peu à peu, j’ai compris que cette flamme provenait de l’intérieur.

Dans la tempête qui fait rage à l’extérieur de vous-même il y a ce petit feu de cheminée quelque part en vous. Un calme interne que vous devez pratiquer et écouter.

Puis à force d’être sans cesse dans la recherche de cette motivation, de cette source ardente et impitoyable. De cette pulsion déchaînée aussi addictive que n’importe quelle drogue, aussi chaleureuse que n’importe quel amour, et aussi incontrôlable et brillante que n’importe quel génie. Car c’est elle, la flamme, qui vous aide à créer, à apprendre, à survivre.

Puis le jour vient, où inexplicablement, dans la confusion, on fait la rencontre soudaine d’un vent contraire, du sentiment de démotivation. Le vide, me direz-vous ?

 Alors comment ça fonctionne ?

La motivation, c’est cette petite voix dans votre tête qui vous rappelle ce qui compte vraiment.

La motivation c’est lorsque vous luttez pour vous asseoir, un vendredi soir, devant un film entier sans sortir un bloc-notes pour écrire une idée qui surgit soudainement.

C’est la culpabilité de sortir avec vos amis quand vous savez que vous êtes si près de terminer un projet sur lequel vous travaillez depuis un moment déjà.

C’est vous endormir chaque nuit en pensant à ce que vous vouliez créer, à votre projet, votre bébé, non la chair de votre chair, mais la molécule et la preuve de votre talent.

 Attention cela ne signifie pas que vous êtes « démotivé » si :

Vous n’êtes pas un insomniaque complètement obsédé par votre travail la nuit, ou si vous vous endormez en quelques secondes sans vous torturer pendant des heures.

La motivation, c’est tout simplement le fait que vous réfléchissez et faites quelque chose à ce sujet chaque jour un peu plus, jusqu’à ce que vous atteniez vôtre but.

On a rarement le temps pour tout dans une seule journée.

Se composant 24h le patient « Jour » est un peu pressé. Ce qui m’oblige a prendre 24 pour un 100%.

Dans ses 100% je dois :

(Vous pouvez tous remplir ce « Je dois » en commentaire afin de vous rendre compte a quel point il y’a de chose x & y à faire dans un minimum de 24h)

Je dois me doucher, m’habiller, et me préparait. Ce qui pour ma part me prend 45min tout pile. Je prends le temps de méditer pendant 15 minutes et finalement il m’en a déjà fallu 15’ de plus pour entrer dans un état de méditation.

Je fais des allers retour entre le placard et la cuisine pendant que j’écoute un Ted Talk et que je prépare le petit-déjeuner. (Je ne sais plus qui a dit que les femmes sont des êtres multitâches. Mais il aurait mieux fait de se taire.)

Bouffée d’air dans la rue, puis je regarde les gens dans le tram, avec leurs journaux, leurs livres, leurs téléphones. Oui, plutôt le téléphone à vrai dire. Je sors mon bouquin et je lis quelques pages à mon tour. Puis je me plonge dans mon travail à moi.

Je travaille sans pause sur les médias sociaux et les moindres interactions réelles dans ma journée, et je creuse, je creuse encore sans tergiverser ou éviter n’importe quel sujet. J’écris, je prépare mes visuel, je fais mon bilan, je m’occupe de ma RP, je design, je design encore, je gères tout mes mails, je m’informe sur l’actualité, mode, art, culture, je traite tout sans tergiverser ou éviter n’importe quel sujet. Puis je rédige encore.

Je mange et je vais prendre le temps de faire mon sport, ca c’est mon ascenseur émotionnel, c’est ce qui me stimule quand j’arrive aux 50%. Je vais surfer, je vais courir si je suis vraiment déterminée. Bon là il en faut beaucoup. Puis évidemment dans une journée à 100% il y’a toujours les aléas de la vie. Rendez-vous avec la banque, EDF, faire le ménage, faire ses courses, faire la vidange de sa voiture, réserver son billet d’avion.. et autres. Ces aléas sont les plus dérangeants quand le boulot nous prend déjà 85% de notre temps.

Je dois aussi animer ma vie sociale, voir mes potes et faire quelques folies. Préparer le dîner, ou diner avec des amis, puis, rentrer à la maison et écrire quelques heures encore.

Ca c’était un jour à 100%. Ca c’était un putain de jour qui n’arrive qu’une fois sur cent.

Et de temps en temps, j’en ai un.

Quand je m’endors après un jour comme celui-ci, je me sens invincible. C’est comme si je venais de conquérir le monde. Je sais au fond de mon cœur qu’aujourd’hui, aujourd’hui, j’ai fait mon possible et je n’aurais pas pu faire mieux. 100%. J’ai tout donné, à chaque instant. J’étais extrêmement motivé.

Et puis les autres jours, je fais 1 / 10ème de ça.

Je regarde à peine un TedTalk complet.

J’écoute de la musique ou je fais défiler les médias sociaux au lieu de lire.

Je rêve beaucoup pendant la journée. Je fais quelques trucs, mais je ne pousse pas vraiment au maximum. Je vais quand même surfer, mais mon ascenseur est à 0.

Je rentre chez moi. Je suis fatiguée. J’écris dans mon journal pendant 10 minutes puis je me couche.

Et c’est OK.

La motivation est le fait que même si j’ai 100% de jours et parfois seulement 20% de jours, je n’arrête pas d’essayer d’avoir 100% de jours. Je n’arrête pas d’avancer vers mon but ultime. Je n’abandonne pas complètement.

J’ai appris à ne pas m’attendre à 100% tous les jours.

C’est déraisonnable et même si c’est un bon objectif, je ne suis pas parfaite.

Certains jours, je dois laisser mon cerveau se reposer. Certains jours, j’ai besoin d’être paresseuse. Certains jours, j’ai besoin de redevenir cette gamine de 22 ans, qui est comme toute les gamines de 22 ans. Je n’ai pas besoin de me pousser au bord du ravin. Je récupère de l’énergie.

La motivation n’est pas un Sprint.

Vous le voyez comme : « Comment puis-je rester motivé tout le temps? »

Vous ne pouvez pas. Et vous n’êtes pas sensé – pas dans ce sens.

La motivation est votre capacité à atteindre le même objectif sur une longue période de temps.

Petit à petit en lisant mes articles de développement personnel vous comprendrez comment j’ai construit ma marque en ligne.

 

Ps : D’autres Guru sont très doué pour vous apprendre à vous détendre je pense notamment à Nicolas Cole par exemple si ce genre de sujet vous intéresses.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.